Par l’intermédiaire de son Programme d’alphabétisation du Nord-Ouganda (Northern Uganda Literacy Program, ou NULP), Mango Tree collabore étroitement avec les communautés de langues lango et kumam pour améliorer les résultats en lecture et en écriture parmi les élèves qui fréquentent les petites classes de niveau primaire (de la 1ère à la 3ème année) et renforcer l’infrastructure d’alphabétisation dans les régions du Nord de l’Ouganda. Ce programme met particulièrement l’accent sur la lecture et l’écriture en langue locale et en anglais durant les trois premières années d’école primaire. Hormis s’employer à améliorer la qualité des apprentissages des enfants, le NULP a pour objectif de permettre à la langue locale de prendre une place significative dans la vie quotidienne des communautés. Les activités du NULP se déclinent comme suit :

  • Formation des enseignants : Le NULP dispense une formation aux enseignants sur les bases du système grammatical et orthographique de la langue locale et sur un ensemble de méthodes d’enseignement simples et efficaces leur permettant de faire la classe avec efficacité et assurance dans cette même langue locale. Les enseignants prennent part à quatre formations accélérées sur les méthodes d'alphabétisation et l’orthographe du lango pendant les vacances scolaires. Les méthodes d'alphabétisation abordées dans les formations comprennent les démarches globales et phonologiques (appelées « Phonics » en anglais). Les enseignants bénéficient également d’un appui supplémentaire par l’intermédiaire d’un suivi à l’école et d’une formation en cours d’emploi le samedi, tout au long de l’année scolaire. Ceux qui maîtrisent le modèle de Mango Tree contribuent à dispenser la formation et offrent aux enseignants des possibilités d’apprendre les uns des autres comme enseignants « mentors ». Le programme élabore également des vidéos éducatives qu’il fournit aux enseignants afin d’assurer que la qualité de la formation est homogène. Les formateurs d’enseignants des pouvoirs publics, autrement appelés les Tuteurs de centres de coordination (TCC), utilisent des lecteurs de DVD alimentés à l’énergie solaire pour offrir une formation à bas coût, et ils apportent un appui continu qui répond aux besoins spécifiques des enseignants.
  • Des resources d’enseignement des langues efficaces et abordables : Le NULP a rédigé un guide de l’enseignant qui présente les grandes lignes de chaque cours de langue. De plus, depuis quatre ans, Mango Tree a établi des partenariats avec les enseignants et les TCC pour garantir le caractère réaliste de la conception pédagogique et son adéquation au contexte local. En outre, des écrivains locaux sont formés pour rédiger des textes et des abécédaires intéressants et culturellement adaptés, qui correspondent au niveau de lecture des enfants. L’année scolaire fait trois trimestres ; un abécédaire et un livre de lecture est donné à chaque enfant chaque trimestre. Comme ils sont imprimés localement, ces matériels sont peu coûteux à élaborer et faciles à entreposer et à distribuer, ce qui permet à des groupes divers d’y avoir accès, notamment aux parents.
  • Un modèle complet d’évaluation des cours et de la classe : Afin de soutenir le curriculum du ministère ougandais de l’Éducation, le NULP a développé un programme d’évaluation/de contrôle continu destiné aux enseignants, qui les aide à mesurer les compétences en lecture et écriture de leurs élèves. Ceci suppose l’application d’activités d’évaluation continue tout au long de l’année, qui sont intégrées à la conception des leçons. Grâce à ce système de pilotage et en utilisant des outils simples, les enseignants ont la possibilité de mesurer quotidiennement les progrès de leurs élèves. Pour compléter le suivi des évaluations, le NULP a fourni aux enseignants un modèle de fiche d’appréciation de l’alphabétisation pour qu’ils puissent la communiquer aux parents. Les parents reçoivent aussi une formation pour utiliser un outil simple permettant d’évaluer les progrès de leurs enfants à la maison. Les Évaluations des compétences fondamentales en lecture (EGRA) sont utilisées annuellement pour effectuer le suivi des progrès des élèves.
  • Appui des communautés en faveur de l’alphabétisation en langue locale : Des programmes de plaidoyer communautaire et parentaux ont été établis par le NULP pour favoriser une meilleure compréhension des questions d’enseignement en langue locale et des politiques gouvernementales de l’Ouganda en matière d’alphabétisation dans les premières années de l’enseignement primaire. Les établissements scolaires qui participent au NULP organisent des activités pour éduquer les parents et les impliquer dans l’éducation de leurs enfants. En plus des initiatives de plaidoyer, le NULP parraine une émission de radio hebdomadaire ainsi qu’une manifestation littéraire annuelle.

Ces méthodes ont été influencées par diverses ressources fondatrices, parmi lesquelles les « 5 Big Ideas of Literacy » (Cinq idées majeures de l’alphabétisation), un ensemble de méthodes servant de fondement pour l’enseignement de la lecture, et « The Multi-Strategy Economy Model for Instruction (M-SEM) » (Le modèle économique multi-stratégique pour l’instruction), qui propose des idées et des stratégies d’approche de la lecture et de l’écriture, qui peuvent être employées dans des pays en développement. Troisième ressource fondamentale : les recherches et les études de cas de l’Early Grade Learning Community of Practice (Communauté de pratique de l’apprentissage dans les classes élémentaires, EGLCP) présentées dans le rapport « Early Reading: Igniting Education for All » (Lecture élémentaire : déclencher l’éducation pour tous), qui identifie cinq « réverbères » susceptibles de guider les pays à faible revenu et la communauté éducative internationale pour créer des programmes d’alphabétisation dans les classes primaires.

Faire face aux défis

Les quatre composantes présentées ci-dessus ont guidé le NULP pour relever un grand défi systémique, l’efficacité des enseignants. Le fait que les langues locales ne disposent peut-être pas d’un système d’écriture standardisé (orthographe) est une autre difficulté à laquelle le NULP a été confronté. Il est nécessaire de décider d’une orthographe standard, et de l’élaborer, avant de pouvoir enseigner la lecture et l’écriture dans la langue maternelle. Pour développer un système orthographique, le NULP a jugé qu’il était essentiel de collaborer avec les conseils des langues locales, qui sont les « propriétaires » des langues locales. Parmi les autres difficultés auxquelles a été confronté le NULP, l’on compte l’existence de nombreux dialectes d’une langue donnée, ce qui entraîne des conceptions différentes de la façon dont une langue devrait être écrite ainsi qu’une pénurie de documents écrits dans les langues locales. Pour surmonter cette difficulté, Mango Tree s’efforce de mettre au point des livres d’histoires et de contes dans les langues locales.

Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de guides de l’enseignant élaborés par Mango Tree, qui comprennent des activités que les enseignants peuvent employer pour enseigner le lango et l’anglais.